Primaths2 tirelire

Le déroulement raconté ici est celui d'une classe fictive et idéale dans laquelle tous les élèves sont en permanence investis et attentifs. De plus, ils comprennent dès la première fois toutes les explications fournies, ne les oublient jamais et n'oublient pas de s'entraider et de s'encourager mutuellement.

Il se pourrait que votre classe soit légèrement différente, que des retours en arrière, des pauses, des répétitions y soient nécessaires.

C'est pourquoi le travail présenté ici sous la forme de quelques leçons brèves pourrait fort bien dans une vraie classe s'étaler sur plusieurs semaines.

 

Phase 1

— Pour lire un nombre à trois chiffres, je commence par lire le premier chiffre, et je dis le mot "cent" :

Cinq cent…

ensuite, je lis les deux derniers chiffres comme on a appris en CP à lire les nombres à deux chiffres :

Dix-huit.

Donc, pour lire ce nombre, il faut dire :

Cinq cent…dix-huit.

item2
item3

— Pour lire ce nombre, je dis :

Trois cent…quarante-sept.

item4

— Et pour celui-ci, je dis :

Deux cent…cinquante.

— Maintenant, je continue à vous montrer des cartons avec des nombres, mais c'est à vous de les lire. Je vous laisse quelques secondes pour les lire dans votre tête, puis je demande à un élève de dire le nombre à haute voix… vous êtes prêts ?

— Oui, oui, fastoche !

— Lisez en silence, dans votre tête… et maintenant, Ahmed, tu lis à haute voix

— Deux cent trente-deux.

La classe étant parfaite, comme annoncé plus haut, non seulement Ahmed ne se trompe pas, mais sa prestation est gentiment applaudie par ses camarades, pas trop longtemps pour ne pas interrompre le travail.

item5
item6

— Lisez en silence, dans votre tête… et maintenant, Julie, tu lis à haute voix.

— Six cent-trente.

Pour soutenir l'attention et, de façon plus fondamentale, pour insister sur le domaine de validité de ce que l'on apprend, on n'oubliera pas de présenter de temps à autre ce cas :

— Lisez en silence, dans votre tête… et maintenant, Cécile, tu lis à haute voix.

— C'est une farce, il y a pas trois chiffres, y en a quatre.

— Moi je sais comment on fait.

— C'est très bien Ségolène, mais n'oublie pas de lever la main pour demander la parole, tu nous expliqueras ça en fin d'année quand on saura tout sur les nombres à trois chiffres. Cécile avait raison, je vous ai tendu un piège. Avec ce qu'on a appris aujourd'hui on ne sait pas lire ce nombre.

item7
item8

On n'oubliera pas non plus ce cas :

— Lisez en silence, dans votre tête… et maintenant, Robin, tu lis à haute voix.

— Quarante-six, c'est facile, on a appris ça en CP.

— Je vous donne maintenant une feuille avec des nombres à trois chiffres.

Il y a une feuille pour deux.

Amélie lit le premier nombre, Johann lit le deuxième, Amélie le troisième… et ainsi de suite.

Si celui qui écoute n'est pas d'accord, il entoure le nombre avant de dire le sien.

Inutile de vous disputer pour savoir qui a raison, vous entourez seulement le nombre et quand vous aurez fini, nous expliquerons ensemble les nombres pour lesquels vous n'étiez pas d'accord.

Télécharger des feuilles de nombres pour le travail en binôme :

ici

Dans une classe parfaite, aucun désaccord ne se produit. Dans une classe plus ordinaire, le maître rappelle la lecture correcte autant que nécessaire.

On remarquera que dans cette première phase, les cas un peu irréguliers n'ont pas été présentés : le chiffre des centaines n'est jamais 1, celui des dizaines n'est jamais 0.

Ces cas ne sont pas très difficiles et seront envisagés dès la deuxième séance.

De plus, le chiffre des dizaines ne dépasse jamais 6.

Ce cas ne sera examiné que plus tard ce qui différencie notre proposition de ce qu'on trouve dans la plupart des manuels.

Il nous semble plus profitable en début d'année d'enseigner des connaissances nouvelles pas très difficiles que de replonger immédiatement les élèves les plus fragiles dans ce qui les a mis en échec l'année précédente. Nous pensons donc souhaitable d'aborder les nombres à trois chiffres très tôt dans l'année,même si les connaissances sur les nombres inférieurs à 100 ne sont pas stabilisées pour tous et de revenir plus tard sur le nom des nombres de 70 à 99 avec lesquels, en début de CE1, de nombreux élèves ont encore des difficultés.

Par ailleurs, il est clair que le travail proposé ci-dessus est de l'ordre du truc.

Ce n'est pas parce qu'on sait dire "trois cent cinquante-quatre" qu'on interprète correctement ce qu'on dit : rien n'assure à ce stade que les enfants ont conscience que "trois cent cinquante-quatre billes" c'est autant que trois paquets de cent billes et encore cinquante-quatre billes.

Il s'agit simplement de mettre en place une correspondance fiable entre l'écrit en chiffres et l'oral, qui facilitera grandement la communication quand on travaillera réellement sur la signification de l'écriture chiffrée dans notre système décimal.

La description de cette première phase est longue (l'auteur de ce site est un bavard impénitent), cela ne signifie pas que sa mise en œuvre doive l'être.

Il nous semble préférable de n'utiliser qu'une partie d'une séance de maths pour cela (trente minutes environ) en complément avec un travail de nature très différente, par exemple de la géométrie.

Phase 2

Il s'agit de demander aux élèves d'écrire les nombres qu'ils ont appris à lire lors de la phase précédente.

— Aujourd'hui, j'utilise les cartons avec des nombres à trois chiffres, mais je vous les montre à l'envers : je dis le nombre que je vois à haute voix, et vous l'écrivez sur votre ardoise. A mon signal, vous montrerez vos ardoises et je retournerai le carton, nous verrons si c'est la même chose.

dos

— Je lis sur mon carton trois cent quarante… je répète : trois cent quarante.

Écrivez sur vos ardoises ce que je vois…

Montrez vos ardoises.

ardoises

— Je constate que vous êtes tous d'accord… mais peut-être que vous vous êtes tous trompés.

— Hi hi, mais non, ça se peut pas.

item9

— Vous aviez raison, vous avez tous réussi à écrire le nombre que je vous ai lu, bravo ! Vous savez écrire "trois cent quarante".

Cette phase d'écriture des nombres se poursuit en utilisant le même type de nombres que dans la phase de lecture. Comme nous avons décidé d'exclure 134, 304, 200 ou 576 pour la lecture (à cause de la présence des chiffres en rouge), nous les excluons aussi pour l'instant de l'écriture.

La formulation de la question nous semble importante : il s'agit explicitement de retrouver un nombre à trois chiffres, ce qui n'est pas du tout la même chose qu'annoncer une dictée de nombres.

En parlant de dictée de nombre, on incite à utiliser les règles de la dictée usuelle : il s'agit d'écrire correctement tous les mots qu'on entend. On favorise ainsi l'apparition d'erreurs classiques telle que, pour écrire en chiffres "trois cent vingt-trois" :

dictee

Phases 3 et 4

Nous ne détaillerons pas ces phases comme les phases 1 et 2 car elles ne présentent pas de difficulté particulière. Elles sont brêves et viennent très vite après les phases 1 et 2 (le jour même ou le lendemain).

Il s'agit, toujours en commençant par la lecture (phase 3) avant l'écriture (phase 4), d'étendre le champ des nombres utilisés dans des exercices de même type que dans les phases précédentes.

La règle de lecture vue en phase 1 doit alors être complétée par les exceptions que voici :

item11

— Dans un nombre à trois chiffres, si le premier chiffre est "un", on ne dit pas "un cent" mais seulement "cent"

Ce nombre se lit "cent quarante-deux".

item12

— Dans un nombre à trois chiffres, si le chiffre du milieu est "zéro", on ne le dit pas.

Ce nombre se lit "trois cent six".

item13

— Dans un nombre à trois chiffres, si les deux derniers chiffres sont des zéros, on ne les dit pas

Ce nombre se lit "quatre cents".

Passer de l'écrit à l'oral et réciproquement sans faire le lien avec les quantités représentées par les nombres que l'on dit et que l'on écrit ne sert à rien… c'est pourquoi on passera très vite à un travail sur les quantités, par exemple comme il est proposé ici.

Télécharger des feuilles de nombres pour le travail en binôme de la phase 3 :

ici

Même chose, pour les maîtres qui veulent réinvestir tout de suite "soixant-dix", "quatre-vingts"…

ici