Primaths2 tirelire

Le jeu du portrait

Le jeu décrit ici fait utiliser les termes "parallèles" et "perpendiculaires".

On peut évidemment faire travailler d'autres aspects du vocabulaire géométrique selon le même principe. Des fichiers téléchargeables contenant divers échantillons de figures seront progressivement ajoutés (voir en bas de cette page).

droitesparallelesetperpendiculaires

Vous allez travailler par deux.

J'ai donné à chacune des équipes deux feuilles avec des figures numérotées, et une enveloppe.

Sur chaque feuille, il y a 9 figures, vous avez donc en tout 18 figures différentes par équipe.

Vous avez trois minutes pour découper soigneusement les 18 étiquettes, ensuite je vous expliquerai comment nous allons travailler.

L'enveloppe servira à la fin du travail pour ranger toutes les étiquettes.

droitesparallelesetperpendiculaires2

Je vais maintenant vous expliquer comment nous allons utiliser ces étiquettes.

J'en ai choisi une, que je vous montre de dos.

Je vais vous donner des renseignements à propos de ma figure, vous devrez retrouver quel est son numéro.

figure8

Pour le premier essai, le maître a choisi la figure 8, que voici.

— Tout le monde est prêt ? Sur ma figure, il y a des droites parallèles.

— Y a des parallèles sur toutes les figures !

— Non non, regardez bien, il y a des figures qui n'ont pas de droites parallèles.

— Ah oui, ça peut pas être la 18, je la déchire…

— Doucement Alexis, d'abord tu ne dois pas dire de numéro pour que tout le monde puisse chercher, d'autre part ces cartes vont nous servir plusieurs fois, donc si vous avez éliminé une carte, qui ne peut pas être celle que j'ai choisie, vous pouvez la mettre à part, ou la ranger dans l'enveloppe, mais pas la déchirer.

trace

Avant de poursuivre, le maître inscrit au tableau ce premier renseignement.

— Sur ma figure, il y a exactement trois droites parallèles entre elles.

— Ça veut dire quoi, parallèles entre elles ?

— Ça veut dire qu'elles sont toutes les trois parallèles, la première est parallèle à la deuxième, la deuxième est parallèle à la troisième, et la troisième est parallèle à la première.

trace2

À chaque nouveau renseignement, le maître complète la trace écrite au tableau.

— Ah bon, c'est possible ça ?

— En tout cas, c'est ce que je vois sur ma figure, si vous pensez que ce n'est pas possible, nous nous mettrons d'accord à la fin quand je montrerai ma figure.

— Mais si, ça se peut, regarde là et là sur la figure numé…

— Chuttttt, on ne dit pas de numéro… mais vous vous mettez d'accord dans chaque équipe sur les figures qui peuvent encore convenir… ça y est ?

— Sur ma figure…

 

Quelques remarques :

 

La trace écrite au tableau est absolument indispensable : elle permet de vérifier si les choix ou les mises à l'écart de figures que l'on effectue tiennent bien compte de tous les renseignements.

Elle permettra aussi de se mettre d'accord à la fin sans laisser subsister d'ambiguïté (ah non, ça tu ne l'avais pas dit !).

Notre exemple utilise la totalité des étiquettes dès la première partie. Ce n'est absolument pas indispensable. On peut, pour faciliter les choses utiliser une collection plus restreinte.

Ce jeu est moins riche que les situations de type "musée" dans lesquelles les élèves n'ont pas seulement à décrire, mais aussi à inventer des figures. En revanche elle est plus sécurisante pour l'enseignant qui dispose de l'échantillon de figures à l'avance et peut ainsi préparer des descriptions qui conviennent.

Les portraits utilisés dans cette activité ne sont pas des programmes de construction, ils ne permettent en général pas (ce n'est en tout cas pas le but) de reconstituer la figure. Il s'agit seulement de la reconnaître parmi un échantillon de figures qui ont des caractéristiques voisines.

Variantes :

 

Après plusieurs parties, il est intéressant de confier la description à un élève ou à un binôme.

Pour ne pas perdre trop de temps et ne pas mettre l'élève qui décrit en difficulté, on prendra un temps de travail préalable où chaque binôme préparera par écrit sa description d'une figure tirée au sort ou attribuée par le maître.

La rédaction d'un portrait de figure est difficile, il est prudent que le maître lise les propositions des élèves avant qu'elles soient utilisées devant l'ensemble de la classe, et qu'il aide le cas échéant à les améliorer. En revanche, le maître ne cherche pas à tout prix à faire réutiliser les tournures qu'il a lui même utilisées. Si par exemple la figure 9 est décrite par : " les droites forment un seul rectangle " on acceptera bien sûr cette description puisque seule la figure 9 possède cette propriété.

Lors de la lecture des portraits par les élèves, le maître se charge de maintenir un rythme lent (il faut que les autres aient le temps d'utiliser chaque information) et de noter les informations au tableau.

 

On peut remplacer la description par une réponse à des questions posées par ceux qui cherchent à identifier la figure. Le maître du jeu répond alors seulement par oui, non ou un nombre (combien y a-t-il de droites parallèles ? trois). Là encore, la trace écrite au tableau est nécessaire.

 

Une autre version consiste à jouer à deux élèves, disposant chacun d'un jeu d'étiquettes. L'un des deux choisit une étiquette et doit la faire trouver par son équipier. Dans ce cas, le dialogue est plus souple, les deux élèves interviennent librement dans un jeu de questions-réponses et il n'est pas obligatoire de garder une trace écrite. Il est important de signaler aux élèves que le binôme gagne ou perd ensemble, il ne s'agit absolument pas d'empêcher son camarade d'identifier la figure, mais de communiquer efficacement.

On choisira une disposition des joueurs qui empêche de voir les figures de l'autre (par exemple face à face avec un classeur ouvert verticalement entre les deux. Pour éviter la tentation de court-circuiter la tâche en indiquant le numéro de la figure, on peut jouer cette version avec des étiquettes non numérotées, la validation se faisant en vérifiant que les étiquettes choisies sont identiques. On peut fournir au binôme deux jeux imprimés sur des papiers de couleurs différentes afin de faciliter le rangement.

Télécharger les figures numérotées et les exemples de description :

ici

Télécharger les figures non numérotées :

ici

Echantillons de figures réalisées avec un cercle et un rectangle :

Télécharger les figures numérotées et les exemples de description :

ici
ici

Télécharger les figures non numérotées :