Primaths2 tirelire

Aller à l'introduction des parallèles

Tracer des droites parallèles : des méthodes à explorer.

Les méthodes du mécano.

Du carton et des punaises, des œillets ou des attaches parisiennes, font également l'affaire…

P1000433

On a fabriqué un rectangle ou un carré en mécano.

 

On peut se servir des côtés opposés pour tracer des parallèles.

 

Si l'outil se déforme et n'a plus d'angles droits, il peut encore servir à tracer des parallèles !

P1000435
P1000484

On peut aussi fabriquer un outil qui n'a que deux côtés parallèles…

 

 

 

 

mais s'il se déforme, ça ne va plus du tout.

P1000483
P1000437

En faisant attention à utiliser le centre des trous, si deux extrémités sont placées sur une droite, les deux autres extrémités permettent d'obtenir une parallèle à cette droite.

P1000439

Ca marche encore.

P1000440

Ca ne marche plus… comment faut-il assembler les tiges pour que ça marche ?

P1000441

Et maintenant, est-ce que ça marche ?

P1000442

Et maintenant ?

Les méthodes de l'angle en carton.

P1000462

Avec deux gabarits identiques :

Si on remplace les gabarits par deux angles égaux de deux équerres, on obtient aussi des parallèles, mais c'est peut-être plus difficile à voir.

P1000458

Si on a un seul gabarit, il faut tracer un côté avant de le déplacer :

P1000463
P1000464

En faisant glisser le gabarit le long d'une règle.

P1000466
P1000465

Les méthodes du papier quadrillé.

P1000503

En faisant glisser de la même façon plusieurs points de la première droite, on obtient plusieurs points de sa parallèle.

P1000501

En cherchant un escalier régulier qui relie des points de la première droite.

On fabrique des points de la droite parallèle en dessinant un escalier dont les marches ont la même taille que pour la première droite.

Une méthode avec plusieurs règles :

P1000502

Si l'épaisseur d'une règle n'est pas suffisante, on peut en mettre plusieurs côte à côte.

 

Certains enseignants refusent cette méthode jugée trop primitive.

Pourtant, elle préfigure en acte le théorème "Si deux droites sont parallèles à une même troisième, elles sont parallèles entre elles" de la même façon que la construction classique à l'équerre préfigure le théorème "Si deux droites sont perpendiculaires à une même troisième, alors elles sont parallèles".

Pour éviter d'avoir à utiliser plusieurs règles, ce qui n'est pas très pratique du point de vue de la manipulation, on peut fournir un réseau de droites parallèles tracées sur un support transparent, c'est le "guide-ânes".

P1000486

Si un des bords du guide-ânes est lui même parallèle aux autres droites, on peut s'en servir pour tracer.

guide-ânes
P1000485

Sinon, on commence par marquer les deux extrémités d'une des lignes figurant sur le guide-ânes.

La méthode de la rosace :

P1000493

En plaçant les extrémités de deux rayons sur la première droite et en marquant les extrémités de deux autres rayons, on obtient deux points d'une droite parallèle…

encore faut-il bien choisir les rayons.

Deux modèles de rosaces
P1000494

La même méthode peut être utilisée avec un rapporteur, mais les graduations risquent de perturber plus que d'aider.

La méthode du glisseur.

P1000472

Le glisseur est une forme en carton ayant un côté rectiligne que l'on peut faire glisser le long de la première droite.

On marque sur le bord du glisseur et sur la feuille.

 

 

 

On utilise ensuite la marque du glisseur pour placer un deuxième point sur la feuille.

P1000473
P1000490

On peut aussi faire un trou dans le glisseur et marquer plusieurs positions du trou.

P1000488

Si le glisseur est un gabarit d'angle et qu'un de ses côtés est gradué, inutile d'écrire dessus ou de le percer.

 

Si on dispose de deux glisseurs du même modèle, on peut directement placer une règle pour tracer la parallèle.

P1000487

Si les deux glisseurs sont superposables seulement après retournement, obtient-on encore une parallèle ?

Glisseurs gradués.
P1000495

Et si le glisseur était tout bêtement une équerre graduée ?

Les deux points placés sur les photos ne sont pas situés à 4 cm de la première droite, mais ils sont situés à la même distance de cette droite, ce qui permet d'obtenir une parallèle.

P1000496

La méthode du rouleau.

P1000450

On place un objet cylindrique le long de la première droite, on le fait rouler puis on l'utilise pour tracer la parallèle. (placer une règle contre le cylindre avant de tracer améliore la précision, surtout si le diamètre du cylindre est grand).

reglearouleau

On trouve dans le commerce des règles à rouleau qui utilisent ce principe.

Une méthode au compas

P1000467

On trace deux arcs de cercle de même rayon, les centres étant sur la première droite.

P1000468

On place la règle pour qu'elle "frôle" les deux cercles.

Cette méthode pose un cas de conscience : les parallèles obtenues sont précises, toute vérification avec les autres outils dont on dispose conduira à dire que les droites sont effectivement parallèles, cependant, contrairement à la méthode classique, elle ne traduit aucun théorème de géométrie et est donc fausse du point de vue de l'enseignement secondaire…est-ce une raison suffisante pour la rejeter ?

 

Les méthodes classiques de tracé au compas ne sont pas évoquées ici et il nous semble qu'on peut sans aucun problème les garder pour le collège. Remarquons tout de même que les méthodes au compas qui utilisent la construction d'un parallélogramme sont préfigurées par certaines méthodes du mécano.