Primaths2 tirelire
pirates2

Les pirates.

Un jeu pour introduire la division.

Zoé et Rachid jouent aux pirates sur l'ordinateur en fond de classe.

Pour cette partie, Zoé est le joueur A et Rachid le joueur B.

Zoé Choisit le nombre de pierres précieuses qu'il faudra partager entre les pirates.

Zoé doit choisir un nombre plus grand que 1000. Si elle était en CM2, le nombre minimum de pierres serait plus élevé.

Rachid choisit ensuite le nombre de pirates, il pourrait choisir un nombre qui rende le partage très facile (par exemple un seul pirate, 10 pirates, ou encore autant de pirates que de pierres) mais comme c'est Zoé qui commence, il n'a pas intérêt à le faire.

Zoé décide de donner 50 pierres à chaque pirate. Elle a remarqué qu'il était possible d'en donner 100, mais elle a peur qu'il reste alors trop peu de pierres à distribuer et que Rachid gagne facilement.

L'ordinateur calcule les valeurs dans les autres colonnes.

Rachid voit aussi qu'il peut encore donner 100 pierres à chaque pirate… et il le fait, au risque de laisser Zoé terminer la distribution et donc gagner la partie.

Zoé remarque qu'elle peut donner 20 pierres à chaque pirate et pense qu'elle va gagner car il ne restera pas beaucoup de pierres.

Mais l'estimation de Zoé n'était pas assez précise et Rachid peut donner encore une pierrre à chaque pirate.

Comme il reste moins de pierres à distribuer que de pirates, la partie est terminée et est gagnée par Rachid.

Voici le déroulement d'une autre partie perdue par le joueur A qui essaie de donner 40 pierres à chaque pirate alors que ce n'est plus possible.

Le jeu est certes une préparation à la division euclidienne, mais il fait aussi travailler la proportionnalité et les ordres de grandeur

Par exemple, si en donnant 24 pierres à chaque pirates on en donne 1128 en tout, en en donnant 72 à chaque pirate (trois fois plus) on en donne presque 3400 en tout.

 

Une règle complémentaire peut être ajoutée au cas où les joueurs se contenteraient de distribuer très peu de pierres à chaque étape en cherchant plutôt à éviter de perdre qu'à terminer la distribution : si à la fin du tableau la distribution n'est pas terminée, B a perdu.

 

On peut aussi envisager un jeu individuel ou collaboratif où le but est de terminer la distribution en un nombre minimum de coups.

Les valeurs de départ peuvent alors être imposées par le maître.

Version Excel Version OpenOffice