Primaths2 tirelire
P1000925

Le maître a demandé à Fanny et à ses camarades d'apprendre pour demain les quatre résultats suivants, qui ont déjà été travaillés en classe :

6 x 7 = 42

7 x 9 = 63

8 x 6 = 48

7 x 8 = 56

Fanny est rentrée chez elle avec quatre petit cartons dans une enveloppe.

Chaque carton porte sur une face une multiplication et sur l'autre face son résultat. Les cartons ont été vérifiés par le maître…mieux vaut ne pas passer du temps à apprendre des résultats faux.

P1000915

Fanny commence par le carton 48 :

—Facile, je le sais déjà, 48 c'est 8 fois 6.

P1000916a

Le carton dit 6 x 8, ce qui ne perturbe pas Fanny qui est bien convaincue que 6 x 8 et 8 x 6 valent autant.

P1000917

Comme elle ne s'est pas trompée sur le résultat 48 = 6 x 8, Fanny place ce carton à part et en prend un autre.

—Alors là, j'ai beau chercher, je ne me souviens plus du tout de ce qui fait 63…

P1000918

Après avoir retourné le carton et constaté que 63 est égal à 9 x 7, Fanny marmonne quelques instants :

— neuf fois sept soixante-trois, neuf fois sept soixante-trois, neuf fois sept soixante-trois…

Puis elle repose le carton avec ceux qu'elle n'a pas encore utilisés.

P1000921

— Facile aussi, Abdel m'a expliqué comment m'en souvenir,.

42 c'est 21 et 21 et comme chaque 21 c'est trois fois 7, alors 42 c'est 6 fois 7…

P1000922

Fanny vérifie en retournant le carton que la méthode d'Abdel pour retrouver 6 x 7 = 42 est juste.

P1000923

Il ne reste plus à Fanny que deux cartons, mais même le résultat de 9 x 7 qu'elle a psalmodié il y a quelques instants ne lui revient pas.

recopier

Après avoir tenté la psalmodie, Fanny essaie maintenant de mémoriser les résultats en les recopiant.

—Bon, maintenant je lis le chapitre suivant de mon livre et après j'essaierai de retrouver ces déux résultats dans ma tête.

Après avoir lu son chapitre, Fanny a retrouvé facilement que 8 x 7 = 56, mais vraiment 9 x 7 lui échappe…elle recommence donc à marmonner "neuf fois sept soixante-trois" … sans trop de conviction.

—Maman, tu pourras m'interroger sur les tables après manger ?

La méthode proposée ici n'assure pas que chaque enfant retiendra tous les résultats nécessaires, elle présente cependant un avantage important, surtout si elle a été utilisée en classe avant d'être exportée à la maison :

Distinguer ce qu'il faut faire avec les cartons "qu'on sait" de ce qu'il faut faire avec ceux "qu'on ne sait pas" montre qu'il y a quelque chose à faire quand on ne sait pas.

Le travail demandé ne consiste pas uniquement à réciter ou à se faire interroger, il consiste avant tout à apprendre.

La distinction entre apprendre et réciter est loin d'être évidente, pour certains élèves.

Par ailleurs ce procédé a selon nous d'autres effets positifs :

  • limiter le nombre de résultats à apprendre en une seule fois,
  • montrer que les résultats sont à savoir "dans les deux sens",
  • insister sur le délai nécessaire entre le moment d'apprentissage et celui de la vérification (tu m'interroges après le repas),
  • permettre à l'élève de travailler seul si ses parents ne sont pas disponibles.

 

On peut ainsi espérer une certaine amélioration des performances des élèves, mais surtout une importante décrispation sur cette question des tables dans les relations entre le maître ses élèves et leurs familles.

 

 

.