Primaths2 tirelire

Aujourd'hui, nous allons faire un jeu avec une balance. Voici ma balance.

Savez-vous à quoi elle peut servir ?

— C'est une balance de grand-mère, elle est vieille.

— J'en ai vu une pareille chez ma mamie.

— Vous avez raison, c'est une vieille balance, mais à quoi ça sert, une balance ?

— Je vais vous montrer, la balance sert à trouver quel objet est le plus lourd. Regardez, je prends un livre et une grosse boîte et je les pose doucement chacun sur un plateau.

Le plateau où j'ai mis le livre descend, et celui de la boîte monte, ça veut dire que le livre est plus lourd.

— Ah non, la boîte elle est bien plus grosse.

— Tu as raison Victor, la boîte est plus grosse, mais je n'ai pas dit que le livre est plus gros, j'ai dit qu'il est plus lourd. Prends le livre dans tes mains, tu sens comme il est lourd ?

— Oui, très lourd.

— Prends la boîte maintenant, est-ce qu'elle est lourde ?

— Non, non, elle est toute vide.

P1000964
P1000965
P1000963

Quand le livre et la boîte sont passés de main en main, que chacun a pu constater que le livre est vraiment beaucoup plus lourd, on recommence avec un étui à lunettes et une pierre.

P1000966

Pour la cuiller et le rouleau de papier, nous allons faire le contraire : chacun les prend dans ses mains à tour de rôle et essaie de trouver lequel est le plus lourd. Après, nous les poserons sur la balance pour savoir.

— Qu'en pensez-vous, lequel est le plus lourd ?

— La cuiller, la cuiller, non, le rouleau, la cuiller…

— Et bien, voyons ce que nous dit la balance. Il n'y a pas beaucoup de différence, mais c'est le rouleau de papier le plus lourd.

P1000967
P1000950

— Maintenant que nous savons utiliser la balance, je vais vous apprendre les règles du jeu.

Pour ce jeu, il faut une balance, et beaucoup d'objets que j'ai apportés dans un panier.

P1000953

— Il y a des choses que vous connaissez bien, d'autres qui sont bizarres, ce n'est pas grave.

Vous allez jouer à deux et gagner des objets.

À la fin de la partie, chacun des deux joueurs aura quatre objets.

P1000951

— Comment saura-t-on qui a gagné ?

Chaque joueur mettra ses objets sur un des plateaux, et celui qui a les objets les plus lourds, ceux qui font descendre le plateau, a gagné.

Par exemple, si les joueurs ont ces objets, celui qui a le citron, la pierre, le rouleau et le pot a gagné.

D'accord ?

item1

— Pour vous montrer, je fais une partie contre Abdel, tu es veux bien jouer avec moi Abdel ?

Alors, tu choisis deux objets, tu peux les prendre dans tes mains avant de choisir, mais attention, sur les deux objets que tu vas prendre il y en aura un pour moi, et c'est moi qui vais le choisir.

Tu as choisi, Abdel, tu es sûr ?

Après avoir ostensiblement soupesé les deux objets, le maître déclare :

 

— Bon, je prends la pierre, je te laisse le citron et maintenant c'est à moi de choisir deux objets… je choisis la grande cuiller et la pile… lequel des deux prends-tu Abdel ?

— Je prends la pile, parce que la cuiller elle est pas lourde du tout

— Je vois que tu as bien compris le jeu, il faut que je fasse bien attention si je ne veux pas perdre.

P1000955
P1000956
P1000958

Abdel choisit ensuite une petite cuiller et une voiture en plastique.

P1000957

Le maître garde la cuiller.

P1000959

Pour finir, le maître choisit un couteau dans son étui et un chargeur électrique, et Abdel décide de prendre le chargeur.

P1000960

Les collections étant constituées, chacun pose la sienne sur un plateau.

Le maître a gagné, l'honneur est sauf.

Que peut-on apprendre en jouant à ce jeu ?

On apprend à comparer des masses par estimation : celui qui choisit les deux objets a intérêt à choisir des objets de masses voisines. L'autre joueur doit juger quel est le plus lourd de deux objets dont la masse est proche.

On fait un apprentissage logique : si je choisis un objet très lourd et un très léger, l'adversaire prendra le plus lourd, c'est pour cela qu'on recherche des masses voisines.

On constate que si on intervertit les collections sur les plateaux de la balance, c'est toujours la même collection qui est la plus lourde.

On peut aussi faire travailler sa mémoire en retenant d'une partie sur l'autre que tel objet est plus lourd que tel autre, mais plus léger qu'un troisième.

 

Si vous avez déjà consulté la page « le plus grand train », vous aurez constaté que le principe du jeu est exactement le même avec des comparaisons de longueurs.

Seule différence notable : le matériel pour « le plus grand train » peut facilement se fabriquer en plusieurs exemplaires afin que plusieurs parties se déroulent simultanément.

Comme il est plus rare de disposer de plusieurs balances de Roberval, le nombre de tours de jeu a été volontairement limité afin que la partie soit brève.

Un atelier de 6 enfants jouant à deux par roulement semble raisonnable : ceux qui ne jouent pas peuvent donner des conseils et ils n'attendent pas trop longtemps leur tour.

 

Quand le jeu est bien compris, on peut suggérer de peser après chaque répartition de deux objets, pour savoir si le joueur a bien choisi. Si on le fait trop rapidement, il y a un risque de confusion avec la pesée finale qui détermine le vainqueur.

Variante : chaque pesée de deux objets donne un jeton à celui qui a l'objet le plus lourd et la victoire finale se décide au nombre de jetons gagnés. Les élèves situés autour de la table peuvent ainsi participer tous à la même partie.

S’il y a quatre enfants, Alain joue contre Béatrice, puis Béatrice contre Cécile, Cécile contre David et enfin David contre Alain. Après un nombre de cycles prévu à l'avance, on compte les jetons pour déterminer le vainqueur.

 

.