tirelire

Primaths, est mis en ligne à l'intention de deux publics :

 

Les étudiants qui se destinent à devenir professeurs d'école, et spécialement ceux d'entre eux qui n'ont pas eu de bonnes relations avec les mathématiques dans leur parcours au collège et au lycée.

La section "futurs maîtres" a pour ambition de les aider à se réconcilier avec les maths, à la fois pour augmenter leurs chances de réussite au concours de recrutement et pour éviter qu'ils ne transmettent à leurs futurs élèves leur appréhension voire leur répulsion envers les mathématiques.

 

Les professeurs d'école en formation ou débutants.

Ils trouveront dans la section "idées et outils pour la classe" des ressources variées avec tout de même deux dominantes :

Pour les maternelles, il s'agit surtout d'aider les enseignants débutants à éviter autant que faire se peut le remplissage de fiches. Les textes officiels de 2002 expliquaient pourquoi les fiches à remplir n'aident généralement pas les enfants de maternelle à apprendre. Les textes de 2008 n'en soufflent mot, mais les fiches ne sont pas devenues plus utiles pour autant.

Pour l'élémentaire, beaucoup des pages proposées par Primaths ne décrivent pas une séance ou une séquence directement utilisable avec les élèves. Elles proposent une façon de formuler la connaissance visée de façon élémentaire, en s'appuyant sur ce que savent déjà les élèves, sur le langage quotidien. Il nous semble en effet que dans les ressources disponibles on trouve en abondance des exercices d'entraînement ou d'évaluation, plus rarement des situations de recherche ou de découverte bien construites et moins souvent encore des propositions de formulation, de synthèse.

Pourtant, sur un sujet donné, quelle que soit l'approche choisie par le maître, il devra tôt ou tard dire à ses élèves, aussi clairement que possible, ce qui est important, ce qu'il faut retenir. Il peut dire l'essentiel au début s'il choisit un mode transmissif, pour gagner du temps ou parce que le sujet étudié ne lui parait ni fondamental ni très difficile. Il peut préférer proposer d'abord à ses élèves une situation problème bien construite (ce qui est plus facile à dire qu'à faire) mais alors il devra à la fin du travail reformuler, synthétiser les découvertes des élèves, et apporter le cas échéant le vocabulaire adéquat qui, étant une convention, ne peut pas être découvert par les élèves.

L'idée de Primaths est née du constat du manque de ressources pour les maîtres dans ce domaine.

 

Les lecteurs ne correspondant à aucun des deux profils ci-dessus, maîtres chevronnés ou simples curieux, sont évidemment bienvenus.

Les critiques, remarques, suggestions sont vivement souhaitées. Un contact est possible ici.

Si le lien ne fonctionne pas, recopiez l'adresse suivante, dont vous supprimerez les *.

prima*ths-yves*-thomas@orange.fr

 

Cette mesure est destinée à rendre plus difficile l'envoi automatique de pourriciels par des robots. Si vous êtes un robot, tant pis pour vous.

 

 

 

.